2017 MAA cle81b67d   aventureduvivant

Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

Lycée Agricole
du Bourbonnais
NEUVY CS 41721
03017 MOULINS CEDEX
Téléphone : 04-70-46-92-80
E-mail
AURA
Un incroyable site : le Préhistorama
Dans la Sologne bourbonnaise, non loin de Dompierre, à Saint-Léon, se cachent des vestiges encore peu explorés nous décrivant la vie de nos lointains ancêtres.
Cette grotte découverte en 1850 nous prouve les incroyables talents des hommes préhistoriques à fabriquer des outils qui vous paraîtront communs et surprenants par leur efficacité.
Réviser tout ce que vous avez appris dans ce petit musée mais très complet, vous montrant la création des différents outils de l’époque et leur utilité, mais aussi la façon de tanner du cuir, comment créer des vêtements, ainsi que les différents outils de chasse.
Alban ALLEGRE, 2nde GT A
 
Des statues en Sologne
Si un jour, vous vous aventurez dans la Sologne bourbonnaise, vous aurez peut-être à votre plus grande surprise, l’occasion de tomber sur toutes sortes de statues monumentales.     
En effet, c’est bien au château des Fougis que logent toutes ces statues en acier. Vous allez sûrement me dire « Mais pourquoi ? » ou encore « Comment cela est-il arrivé ? ».
Et bien, c’est très simple …Ce château d’époque du XVIII ième siècle a été racheté par un artiste allemand. Cet artiste qui avait pour but de vouloir faire rêver, s’est installé dans un château ; et demande aux visiteurs, de faire appel à leur imagination.
Pour l’avoir visité, je ne vous cache pas qu’au début, on se sent  un peu perdu et délaissé face à toutes ces statues qui envahissent notre esprit…
Au départ, il est vrai que l’on ne voit pas grand-chose à part une gigantesque masse d’acier, mais quand on regarde d’un peu plus près, l’art prend forme. On ne voit plus une statue, mais plusieurs statues en une seule et cela devient passionnant de se plonger dans l’œuvre.
Donc si un jour, vous voulez vous changer les esprits, et que vous passez dans la Sologne bourbonnaise, alors allez voir le château des Fougis à Thionne !
Amaury Silvestre, 2nde GTA
 
Le PAL favorise les économies d’eau
Seul parc en France qui allie attractions et animaux, il se situe dans la région Auvergne à Dompierre – sur - Besbre.
Récemment, le parc a mis en place un système écologique et biologique après une longue réflexion sur « comment économiser l’eau ? » pour préserver nos nappes d’eau et gagner de l’argent.
Par exemple, installation d’urinoirs sans besoin d’apport d’eau ; ils filtrent également l’eau naturellement sans produits apportés. De plus, ils n’arrosent pas les plantes en pleine chaleur pour éviter l’évaporation. Ils paillent les plantes pour garder l’humidité.
Grâce à cela, ils économisent énormément de litres d’eau.
Ce parc donne du plaisir aux petits comme aux grands tout en préservant nos ressources !
Alexis PRINET, 2nde GTA
 
Le PAL, la nouvelle génération en économie d’eau !
Le PAL est le premier site touristique en Auvergne et il est le seul parc en France qui lie les attractions et les animaux. Il se situe dans l’Allier, à Dompierre sur Besbre.
Il n’y a pas très longtemps, le parc a trouvé une excellente idée pour économiser l’eau. Tout d’abord, le PAL a installé des nouveaux urinoirs qui n’ont pas besoin d’eau. Cela a un coût à l’installation, mais sur le long terme, cela devrait être intéressant.
Ensuite, les végétaux ne sont pas arrosés en pleine chaleur, mais selon le système du goutte à goutte. Ils sont paillés avec des copeaux de bois pour garder la fraîcheur de la terre et empêcher le développement des mauvaises herbes.
Et pour finir, les eaux usées sont épurées par un système écologique avec aucun apport de produits. C’est un système de filtres avec des roseaux et d’autres plantes.
Ce système va permettre de préserver les nappes d’eau mais en plus de gagner de l’argent.
C’est un parc qui convient parfaitement aux petits et aux grands pour leur plaisir et cela en préservant nos ressources !
Mathieu OLIVIER, 2nde GTA
 
Saviez-vous que l’eau représente 1/5ème de la Sologne bourbonnaise ?
La gestion des étangs est très importante en Sologne bourbonnaise. Ces étangs abritent et protègent des espèces rares ou en voie de disparition.      
En Sologne bourbonnaise, beaucoup d’étangs appartiennent à des propriétaires ou à des communes. Ils ont une biodiversité faunistique et floristique importantes.
La faune regroupe des oiseaux comme les différents hérons, la grèbe huppée ou à coup noir, le courlis cendré, le busard des roseaux.
Elle comprend aussi des insectes (comme des papillons, des libellules, …), des mammifères (comme la grenouille, les ragondins, le castor et la cistude d’Europe qui est de plus en plus rare).
La flore est aussi là, ce qui conserve la faune avec dans les étangs de la vase, des nénuphars et d’autres plantes.
La gestion d’un étang est un travail qui demande de l’attention. Elle peut être encadrée par la politique Natura 2000, qui est un réseau de protection des milieux naturels.
La faune et la flore sont de plus en plus difficiles à sauvegarder dans les étangs, à cause de la pollution et des nouvelles techniques de travail et de production des agriculteurs.
Mais préserver un étang a pour but de conserver des milieux naturels pour que les générations futures puissent les voir.
Thomas GUILLONNET, 2nde GTA
 
« Mais qui se cachent dans les étangs de Sologne bourbonnaise ? »
   Le territoire de Sologne bourbonnaise se situe en Auvergne, plus particulièrement au Nord de celle-ci et à l’Est de l’Allier.
La Sologne bourbonnaise possède 5 000 à 6 000 pièces d’eau. Toutes suivent les dispositifs de Natura 2000 (dispositifs écologiques qui suivent la loi de Rio de Janeiro de 1997).
Les espèces y sont très diversifiées : on peut observer des grèbes huppées, des hérons cendrés, des foulques et des canards sauvages.
Les employés du Conservatoire des Espaces Naturels de l’Allier ont également observé la présence de quelques castors, qui ont massacré des troncs de chêne en forme de crayons.
On peut également apercevoir, si l’on se fait discret, des tortues originaires de la région, les Cistudes d’Europe. On y compte une quarantaine d’individus par étang. Ses petites créatures, de 15 cm d’envergure, peuvent vivre jusqu’à 50 ans dans le milieu naturel.
Les étangs de Sologne bourbonnaise sont autant diversifiés, grâce aux bonnes conditions écologiques et climatiques.
Les étangs de cette région sont sympathiques pour des randonnées en famille, alors n’hésitez plus !
Emilie MARTIN, 2nde GTA

Contact

Lycée Agricole
du Bourbonnais
NEUVY CS 41721
03017 MOULINS CEDEX
Téléphone : 04-70-46-92-80
E-mail

 

EAPAuRA

CFPPAAuRA