2017 MAA cle81b67d

Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

Lycée Agricole du Bourbonnais
NEUVY CS 41721
03017 MOULINS CEDEX
Téléphone : 04-70-46-92-80
E-mail
AURA

 

parcoursupformations acces ENT cdr exploitation  erasmus
Dans le cadre de l’opération « 1000 chercheurs dans les écoles » (organisée par l’AFM Téléthon), une chercheuse en génétique est intervenue auprès des élèves de 1ère et Terminale Scientifiques, ainsi qu’auprès des Secondes GT.
 
Lors de cette intervention, beaucoup de choses nous ont marquées, notamment le fait qu’on dénombre entre 6 000 et 8 000 maladies génétiques, et 3 millions de personnes en France sont atteintes de maladies rares. Nous avons découvert différentes techniques (thérapie génique et thérapie cellulaire) que les chercheurs effectuent, et cela prend énormément de temps.
De plus, les maladies génétiques rares touchent tous les organes, comme le cœur, la peau, le cerveau, l’oeil, les muscles, …
C’est pour cela que le Téléthon fête cette année sa 31ème édition, et qu’il est très important pour les patients atteints de maladies génétiques rares. Grâce aux dons du Téléthon, les chercheurs peuvent essayer de trouver des traitements, réduire les douleurs quotidiennes des patients, faire avancer la recherche, …
Les recherches accélèrent depuis le Téléthon : par exemple, en 2009, il y a eu la 1ère reconstitution d’un épiderme humain.
Emile COZE et Gillain LEMAIRE, Secondes GTA.
 
Le lundi 20 novembre après-midi, une chercheuse de Paris, Mme Karine Giraud-Triboult, nous a présenté son lieu de travail, les laboratoires du Généthon. Généthon a découvert entre 1992-1996 la 1ère carte du génome humain, puis en 2003 la séquence complète du génome humain. Lorsque les tests sur les animaux sont favorables, des tests sont faits sur des cellules humaines saines.
Il y a ainsi 2 types de thérapies :
-    la thérapie génique où le gène médicament est inséré dans un virus désarmé, et mis in vivo chez le patient,
-    la thérapie cellulaire où des cellules malades sont remplacées par des cellules saines.
Cette année, il y a eu une nouvelle avancée dans le traitement de la myopathie de Duchenne (sur des chiens).
La chercheuse nous a aussi décrit son parcours scolaire, ce qui fut intéressant pour nous, devant bientôt faire des vœux d’orientation. Après un bac Scientifique, elle a suivi un DEUG Sciences de la Vie, puis un IUP Génie biologique et informatique, et a terminé par un Master pro Ingénierie génomique fonctionnelle.
Chloé DAVAL, Terminale S
 
Le but de son travail est de chercher et d’informer. Son travail passe par des publications scientifiques qui sont publiées en anglais, des cultures cellulaires mais aussi des expériences, et pour cela elle utilise des robots, fait des interprétations et ou des présentations des résultats, puis elle forme des étudiants.
      Le corps humain est composé de 60 à 70 milliards de cellules, soit 200 grands types, qui contiennent l’information génétique. Il faut savoir qu'une maladie génétique peut atteindre n'importe quels organes et chacune de ces maladies viennent d’une erreur qui se situe dans l'ADN (d'acide désoxyribonucléique), qui est une immense chaîne de 3,5 milliards de maillons que contient le noyau de chacune des cellules de notre corps.
           Il n’existe pas de traitement pour la plupart des maladies génétiques mais grâce aux familles, aux chercheurs, et aux biothérapies (qui sont les traitements issus de la connaissance des cellules et des gènes) ils représentent tous un réel espoir pour ses malades.
La thérapie cellulaire est déjà utilisée depuis 20 ans pour les greffes de moelle osseuse pour des cas de cancers mais aussi pour des greffes d’épiderme pour les grands brûlés. De nos jours, de nombreux types cellulaires peuvent être produits en laboratoire à partir de cellules souches pluripotentes (qui sont capables de se différencier en tous types de cellules). Il y a déjà des essais cliniques qui concernent des maladies de la rétine et des personnes avec des problèmes cardiaques et d’autres en cours qui concernent les ulcères de la peau et les maladies neurodégénératives et pleins d’autres encore...
           L’AFM-Téléthon, pour accélérer la mise à disposition des traitements innovants a créé ses propres laboratoires, seule ou en partenariat avec les institutions publiques tels que l’institut de Myologie pour la recherche et le traitement des maladies du muscle, le Généthon pour la thérapie génique des maladies rares et l’I-Stem pour le traitement et l’étude des maladies génétiques grâce aux cellules souches. Il y a au total dans ces trois laboratoires 530 experts, des thérapies innovantes et plus de 250 projets de recherches et de jeunes chercheurs qui sont financés partout en France.   Ils organisent depuis 1987, chaque premier week-end de décembre, un rassemblement de toute génération, pour faire reculer la maladie le tout dans la bonne humeur et dans la joie. Cette grande fête se déroule partout en France et tout le monde peut participer et les rejoindre (cette année les 8 et 9 Décembre).

Il ne vous reste plus qu’à joindre l’utile à l’agréable et de faire d’une bonne cause une bonne action !!!!
 Lucie TOURATON, Terminale S

Contact

Lycée Agricole
du Bourbonnais
NEUVY CS 41721
03017 MOULINS CEDEX
Téléphone : 04-70-46-92-80
E-mail

 

EAPAuRA

CFPPAAuRA